Dernier article du site
 
[Spectacles] Spectacle / Put your heart under your feet… and walk – Steven Cohen
[Livre - critique] Le Cimetière de Prague d'Umberto Eco: La vérité est ailleurs
Previous
RANDOM
[Film - critique] La Planète des Singes: Les Origines (Rupert Wyatt): Au nom du reboot !
Next

[Théatre – critique] J’aime beaucoup ce que vous faites – Comédie Caumartin : ça doit faire rire ?

Spectacles
LA CRITIQUE

[fblike]

Déjà 3 000 représentations! Déjà 1 millions de spectateurs!  Mais combien de satisfaits? Nous deux, on fait partie de ceux qui n’aiment pas beaucoup ce qu’ils ont fait! Ca fait au moins deux! Et comme la plupart  des spectateurs, sûrement, on y  est allé parce que, visiblement, ça marche bien! Une pièce qui fonctionne autant ne pouvait qu’être bien… On le supputait déjà, le succès n’est pas forcément gage de qualité: cette pièce en est la preuve…

Un couple modeste, entre 25 et 35 ans, attend des amis pour le week-end. Dans leur  simple maison à la campagne, le jeune homme et sa femme s’apprêtent à dîner avec leurs amis, un homme riche et prétentieux, et sa femme, blonde et stupide. En voulant appeler leurs hôtes sur la route, ces derniers font une fausse manipulation et vont laisser, à leur insu, un message au jeune couple, leur laissant entendre tout le mal qu’ils pensent d’eux.  A leur arrivée, la soirée et le diner s’annoncent donc corsés…

En plein août, quand on se décide à aller au théâtre, il n’y a plus grand chose… Les grands théâtres, sont en pause estivale. Tous les meilleurs spectacles sont en vacances, ou en tournée,  après un petit détour par Avignon, probablement…

Restent ces petites pièces, de boulevard, de café-théâtre ou d’artistes qui tentent leur chance…

Celle-ci a attiré notre curiosité… Pensez: 3 000 représentations! Plus d’un million de spectateurs! C’est un succès, un triomphe!

Visiblement, beaucoup de monde a aimé… ce sont toutes ces personnes qui ont vu si peu de choses dans leur vie qu’elles peuvent se contenter d’une comédie moyennement drôle, presque amateur,  ressemblant à une pièce de collège de fin d’année, pour rire aux éclats et la trouver formidable …

Les premiers sourires ont mis bien longtemps à arriver à nos lèvres (d’autres s’étranglaient déjà de rires gras)… Mais nous ne serons jamais gagné par un vrai rire généreux de toute la représentation. La faute à l’écriture, lourde et empesée, qui amène grossièrement l’intrigue et pose lourdement et péniblement les bases pendant près de trente minutes pour pouvoir s’y appuyer dans la seconde partie et dégager des éléments comiques. Hélas, tout est lent et si pataud qu’on  devine sans mal que ce à quoi nous assistons pendant la première partie n’est  pas une situation comique  mais une mise en place…

Les dialogues se veulent naturels mais sont le plus souvent  d’une banalité affligeante, faisant penser aux sitcoms françaises du début des années 90… Les acteurs sont assez mauvais (mais ils sont de bonne volonté: avec un texte et une mise en scène pareille, allez décrocher le Molière, vous!) et les seules à s’en tirer sont les deux comédiennes, dont l’une bénéficie tout de même d’un rôle parfaitement idéal pour ne pas être mauvais (le plus facile, ceci dit): la blonde idiote, superficielle et naïve, source de bonnes plaisanteries…  C’est le rôle à fort potentiel comique, qui porte la pièce  et qu’il ne faut pas attribuer à une comédienne mauvaise sous peine de faire s’écrouler tout la représentation (ils n’ont pas besoin de ça, cependant, pour s’écrouler…) L’autre comédienne tarde à ne pas être mauvaise, c’est sans doute un diesel… Les deux hommes sont mauvais.

Ceci dit, je doute qu’en y allant un autre soir, avec d’autres comédiens, nous aurions davantage ri…

On s’ennuie assez, l’histoire est mal écrite, maladroite, longue et un peu lourde, assez banale en somme. Mais elle a l’avantage d’être simple, simpliste même et cela ravira les âmes en peine de distractions, qui ne veulent pas réfléchir plus que ça, même pour s’amuser … Et a priori , il  y en a beaucoup: cette comédie presque amateur sans doute en route pour devenir une référence dans le domaine du théâtre de boulevard.. Oui, ça fait mal au coeur…

Rick Panegy et Philip Pick

Et vous, vous en avez pensé quoi ?
perso j'ai dé-tes-té !
0%
mouai, bof, ça m'a pas chamboulé!
0%
C'était plutôt pâs mal !
0%
J'ai a-do-ré !
0%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »