Dernier article du site
 
[Spectacles] [Danse – Critique] To Come (Extended) / Mette Ingvartsen
[Film - Critique] La guerre est déclarée (Valérie Donzelli): tout pour plaire
Previous
RANDOM
[Film - Critique] Destination Finale 5 (Steven Quale) : Retour en force de la saga
Next
#Humeur/Opinion

Humeur #0 : Des pieds et des chaussettes, le fétichisme est dans la salle de ciné

by Philip Pick8 septembre 2011
LA CRITIQUE

[fblike]

Conseils pour assister à des projections pédestres… Vous qui aimez le pied, le vrai, le beau. Vous qui tremblez,  émus  par le désir, lorsque la courbe d’un pied, soulignée délicieusement par le port négligé d’une basket se dévoile à vos yeux. Vous qui allez au cinéma pour voir les pieds et les chaussures plutôt que le film…

Des baskets principalement… oui, des baskets, Puma ou Requin, Nike à la rigueur… Si vous voulez choisir votre prochain modèle de chaussures de sport sur mannequin vivant, rien de mieux qu’une toile: précipitez-vous au cinéma, de préférence au début de la séance, tant que vous pourrez bénéficiez de la lumière et observez la salle… Vous devriez y voir un nombre, certes restreint, d’individus qui se reposent sans scrupule, les pieds sur le dossier ou les accoudoirs du siège avant…  Vous avez alors le choix entre trois solutions: les ignorer, tenter de leur expliquer les règles sociales de la bienséance, ou observer les pieds pour choisir votre prochain modèle de basket. Cette dernière solution semble la plus productive… A moins qu’une quatrième solution ne vous vienne à l’esprit si vous êtes fétichiste…

Précipitez-vous au cinéma a-t-on vite crié comme conseil premier. Cependant, choisissez-le bien: vous risquez de voir moins de pieds sur les dossiers à La Pagode, au Balzac, au MK2 Hautefeuille ou Beaubourg qu’à l’UGC ciné cité Les Halles, Gaumont Aquaboulevard, à Montparnasse, Pathé Quai d’Ivry ou même qu’aux MK2 Quai de Loire et Quai de Seine…

Il semblerait que la clientèle de certains cinémas soit plus prompte que d’autres à exposer leur petons. A moins que les usagers de certaines salles soient coupablement honteux de leurs misérables chausses au point de ne pas oser les exposer sur un siège…. Qui sait?

De même, vous avez bien plus de chance de croiser pieds en tous genre dans une salle programmant un film en VF plutôt qu’en VO, même si cette tendance est à relativiser: un Woody Allen, un Skolimowski ou un Moretti en VF attireront toujours moins de pieds baladeurs qu’un Transformers 3, un Fast and Furious 5 ou un Destination Finale 5, même en VO!

La plupart du temps, les petits pieds (souvent grands il faut le reconnaître) attendent que leur propriétaire soit totalement détendu pour s’installer sur la banquette: lorsque la lumière s’éteint et que le film débute, ils surgissent sur le dossier. Est-ce là un aveux inconscient des propriétaires des pieds, avouant à demi-mot leur méfait impoli? Il est plutôt rare de rencontrer un individu pratiquant la pause de pieds sur banquette courageux au point de le faire pendant que les lumières sont allumées… Pour être sûr alors de s’assoir à côté d’un spectateur aux jambes étendues sur le siège pendant le film, on ne saurait trop vous conseiller d’arriver quelques minutes seulement avant le générique et d’effectuer un rapide tour d’horizon de la salle. Si vous voyez des « jeunes », entre 15 et 24 ans, ruez-vous à leur côté: il y a là plus de probabilité de voir surgir leurs pieds parés de leur plus belles baskets délacées qu’en vous asseyant à côté d’un couple sexagénaire…

Enfin, allez savoir pourquoi, il est aussi plus courant de voir les pieds sur des banquettes lorsque le spectateur féru de cette pratique est en groupe. Un bon petit groupe de 5 et c’est le gros lot: vous êtes assurés de voir deux ou trois pieds s’installer sur le dossier! On est probablement plus détendu à plusieurs et on se laisse aller à davantage de confort, c’est évident… On se sent plus fort peut-être, aussi…Et si vous repérez un membre du groupe poser ses pieds sur la banquette et que vous le recroisez, seul, à une prochaine séance, ne le suivez pas, croyant avec assurance pouvoir bénéficier d’une autre séance d’exposition pédestre gratuite: il n’osera peut-être pas, seul, ne bénéficiant plus de l’aura du groupe, réitérer son acte incivique… Enfin, précisons qu’un groupe de DEUX peut amplement suffire à se sentir bien au point qu’un des deux succombe à la tentation du pied/banquette…

Gardons pour un autre jour un autre mystère : pourquoi certains (beaucoup d’adolescents et de post-teenagers, serait-ce générationnel?) sont absolument, radicalement, résolument, INCAPABLES de chuchoter… Et pourquoi, en premier lieu, éprouvent-ils le besoin, qu’on croirait vital, de parler pendant un film au cinéma?? Un phénomène récurrent, souvent dans les mêmes salles, et souvent par ceux-la mêmes qui posent leurs pieds sur les banquettes… Je réfléchis encore au lien physiologique ou spirituel entre cordes vocales et pieds…

De nos jours, aller au cinéma n’est plus seulement une partie de plaisir, d’excitation ou de jouissance. C’est aussi une partie de patience, une épreuve psychologique et une étude sociologique, voire anatomique…

Rick Panegy

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
0%
4 Comments
Leave a response
  • 9 septembre 2011 at 1:39

    Faut aller au cinéma avec une machette, ça dissuade ! Sans dec’, je me laisse pas emmerder, tout à l’heure encore, à la projection de Stake Land à l’Etrange Fest, un coup dans mon dossier, suivi d’un second – direct, je me retourne, je fais comprendre mon mécontentement, et hop, séance tranquille !

    • 10 septembre 2011 at 12:42

      Oui, la machette s’impose! Je crois que je vais arrêter d’être agressif poli pour devenir agressif grossier menaçant maintenant! Tu as eu de la chance de tomber sur un « obeissant »… Moi, on me répond « oui monsieur, pardon monsieur » et ça recommence 15 minutes après… Pourquoi ils regardent pas des DVD chez eux ces gens, en parlant à chaque scène à haute voix et en mettant leurs pieds où ils veulent, non ? Et puis, ca me dégoute un peu de mettre ma t^te là où d’autres posent leur pied ou leurs chaussetttes ! Je deviens vieux jeu et réac ou quoi .??? Va falloir que tu me donnes des cours de résistance !

      • 14 septembre 2011 at 2:43

        En fait il ne faut pas être agressif : il faut juste être ferme ; si tu le dis trop gentiment ça continue, si tu le dis trop méchamment, ça peut mal finir. Ca demande un peu d’entrainement !
        Ou bien, s’asseoir à la rangée la plus haute ;)

  • 14 septembre 2011 at 6:58

    Oui….j’imagine qu’il faut développer des techniques ^^
    Le dernier rang, ça nous gêne un peu : on est des fervents adeptes de la 5ème rangée (environ) !!

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »