Dernier article du site
 
[Spectacles] [Théâtre – Critique] Je suis un pays / Vincent Macaigne
[Exposition] Ronan et Erwan Bouroullec - Momentané au Musée des Arts Décoratifs
Previous
RANDOM
[Exposition] Simon Hantaï au Centre Pompidou
Next
Expositions

[Exposition] Nouvelles Vagues au Palais de Tokyo

by Rick Panegy9 août 2013
LA CRITIQUE

[fblike]

Le Palais de Tokyo propose, jusqu’au 9 septembre 2013, une ambitieuse exposition, qui propose de suivre, au-delà des œuvres des artistes, les parcours et les propositions de jeunes curateurs, sélectionnés parmi plus de 500 candidats. En association avec plus d’une trentaine de galeries parisiennes, le Palais de Tokyo met en avant le métier de commissaire, tel que la jeune génération (ils ont entre 25 et 35 ans) le conçoit, avec autant diversité et de richesse. Ils sont une cinquantaine, à travers tout Paris, à imaginer, à créer, à faire émerger du sens à un thème, à une exposition temporaire. Au Palais de Tokyo lui-même, 21 expositions sont conçues par les jeunes commissaires : de 13 nationalités différentes, ils imprègnent à leurs propositions un souffle nouveau, et la conception des installations ou des parcours auxquels ils nous invitent dans Nouvelles Vagues sont le reflet de leur vision, de leurs idées. Autour d’elles, ils réunissent chacun divers artistes, pour rassembler en un sens commun toutes les œuvres qu’ils ont sélectionnés…

 Autant de propositions, faites par de jeunes commissaires, aboutit forcément à un résultat inégal. L’immense Palais est pour l’occasion totalement investit et il vous faudrait bien plusieurs heures pour observer chacune des œuvres, ou lire toutes les pancartes. Certaines expositions accrochent, suscitent l’intérêt et la curiosité, l’émoi ou provoquent les sens. D’autres, au contraires, agacent, déclenchent tantôt l’hilarité (c’est parfois fortement tiré par les cheveux!) tantôt l’ennui, parfois même, elle n’éveille aucun intérêt !

En été, il faut en profiter, le Palais est un peu vide. Il garde ses larges horaires (ouvert jusqu’à minuit!) : ainsi, en allant y passer la soirée, vous profiterez pleinement, dans une ambiance rare, toujours underground, des immenses espaces de béton et de ciment, des salles obscures ou filtrant la lumière naturelle. Vous serez parfois quasiment seuls dans certaines pièces ; l’occasion de partager davantage encore avec l’œuvre rencontrée. En sortant, vous ne manquerez pas de discuter autour d’un verre au Tokyo Eat, restaurant-Bar en terrasse, avec lampions et DJ et vue sur la Tour Eiffel, l’avenue de New-York et la voie George Pompidou quasi-vidées de leurs voitures…

  

Retour rapide sur quelques unes des propositions de ces jeunes nouveaux curateurs, celles qu’on retient, celles qu’on préfère oublier…

On retient :

Le Club des Sous l’eau (Curateurs: Gallien Déjean  /Fanny Schulmann), renaissance mi-ironique mi-surréaliste du club fondé par le scientifique Painlevé en 1934. Original!

Companionable Silences (Curateur : Shanay Jhaveri), un parcours métissé autour d’un art, centré sur l’identité, mis en avant par des artistes femmes exclusivement, ayant vécu à Paris au 20ème siècle, sans jamais avoir été dans la lumière. Touchant.

Concert Hall (Curateur : Jean Barberis) une monumentale installation très interactive, en forme de mini labyrinthe des sens, où l’architecture et la musique donnent à l’espace une dimension totalement inédite. Divertissant !

The Real Thing ? (Curateurs : Antonia Alampi / Jason Waite) référence à la vraie fausse performance de Kazakura en 1962, propose de se questionner sur le rapport réel/sujet, le lien entre le performer, la mise en scène et l’événement et interroge la réalité déformée ou imposée. Intéressant !

La fin de la nuit (partie 1) (Curatrice : Martha Kirszenbaum  – Scénographe : Marianne Zamecznik), axée autour du cinéaste de la contre-culture califorienne Kenneth Anger et de sa fascination pour l’occulte, répond à la seconde partie de l’exposition qui a lieu à Los Angeles et est axée, quant à elle, sur Clouzot et son film inachevé L’enfer. Malgré la faiblesse de la proposition au vu de la richesse de l’œuvre d’Anger, on apprécie le choix et l’étrangeté de l’ambiance créée, entre bizarre et mysticisme. Intelligent !

Baitogogo (Curateur : Marc Bembekoff) Ici, un seul artiste(Henrique Oliveira) et son œuvre monumentale, anthropomorphique et naturaliste, déconstruisant les repères architecturaux modernes et mêlant contemporanéité des matériaux et opposition de leur sémantique. C’est davantage l’œuvre qui fascine. Magistral.

Mais on oublie vite :

The Black Moon (Curatrice : Sinziana Ravini), un melting-pot d’œuvres faiblardes et d’autres pièces résolument prétentieuses, réunies autour d’une rencontre inventée entre un homme et une femme… L’amour, l’art et la vie, et une narration bien artificielle en voix-off (un livre accompagne aussi le tout) : lourd.

Antigrazioso (Curateur : Luca Lo Pinto), « récits, objets, œuvres d’art s’agrègent en un tout cohérent ». Ah ? Soit on ne comprend pas (sûrement) soit c’est assez paresseux.

Memorial Park (Curateur : Haeju Kim) un espace quasiment vide, conçu comme un jardin mémorial, un lieu du souvenir, en hommage aux victimes… Les spectateurs font partie de cet ensemble de commémoration. Par moment, vous risquez de croiser une ou deux performances… un peu de vie dans cette proposition. Terne.

This House (Curateurs : Anthea Buys / Mikhael Subotzky) interroge l’espace, la structure et l’organisation de l’espace dans les institutions… Abscons

A history of inspiration (Curateur : Adnan Yildiz). La relation entre un fond d’écran microsoft et une miniature ottomane ? Entre le ciel et l’écran ? Ici, on nous embarque dans l’outil du scientifique, dans la possibilité de l’imaginaire, dans la possibilité de l’avenir etc, etc… Vraiment ? Flou.
Longue, riche, variée, inégale mais prometteuse, Nouvelles Vagues rassure parfois sur l’avenir de l’art. On s’inquiète parfois aussi de la vision de certains curateurs mais qu’importe : après tout, l’art n’est que propositions. Personne n’a de droit de veto.

Rick Panegy

Voir la liste des galeries et des expositions Nouvelles vagues qui y sont proposées.

Voir la liste des propositions situées au Palais de Tokyo.

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
100%
Absoluuuumeeent!
0%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »