Dernier article du site
 
[] [Danse – Critique] C’est une légende / Raphaël Cottin
[Film - Critique Express] Insidious 2 de James Wan
Previous
RANDOM
[Film - Critique] Supercondriaque de Dany Boon
Next
Cinema

[Film – Critique] A la recherche de Vivian Maier de John Maloof

by Philip Pick13 août 2014
LA CRITIQUE

[fblike]

Passionnant voyage au cœur de la vie d’une mystérieuse artiste, A la recherche de Vivian Maier est à la fois une aubaine de la découvrir pour ceux qui ne la connaissaient pas, et la possibilité pour ceux qui la connaissaient déjà de comprendre mieux sa vie… Un documentaire aux allures d’investigation, d’enquête, parfois maladroit, et qui laisse cependant par moment un certain sentiment ambigu de voyeurisme.

John Maloof retrace dans son film la genèse de sa découverte du travail de Vivian Maier, photographe inconnue de son vivant, nourrice au quotidien qui passait son temps à capturer la rue. Tout son travail était stocké (très peu de négatifs développés) et c’est cette découverte qui permit à Maloof d’offrir à la femme son statut d’artiste reconnue.

On regrette par moment la trop grande place qu’attribue Maloof à lui-même dans son documentaire, qui souffre ainsi de certains accès d’égocentrisme. On regrette aussi que le travail de l’artiste mis en avant dans le film soit axé principalement sur la première période de l’artiste (photos Noir et Blanc de son Rolleiflex dans les années 60/70) ; on aurait aimé davantage découvrir le travail de ses dernières années (les années 80 avec le Kodak par exemple, ou encore un possible travail dans les années 90 ?)

Pourtant, on aime l’ambiguïté que révèle ce documentaire sur la personnalité de l’artiste : toujours secrète, souvent solitaire, par moment désagréable. Une timidité et un caractère réservé (voire sauvage) qui tranche avec son visible intérêt porté aux gens de la rue. Totalement syllogomane (elle accumulait tous ses négatifs, des coupures de journaux…), Vivian Maier apparait donc comme un personnage aux reliefs affirmés, absolument atypique et hors norme. C’est là tout l’intérêt de ce documentaire imparfait : découvrir le déséquilibre et les fêlures de la femme, névroses qui guident, d’une manière ou d’une autre, le travail de l’artiste. Un travail dont le regard-témoignage fait évidemment penser aux illustres Diane Arbus, Willy Ronis ou Lisette Model…

En substance, le documentaire soulève l’éternelle question du statut d’artiste, des institutions et de la reconnaissance public/critique… Qu’en est-il d’un artiste qui n’en est pas un tant qu’il n’est pas reconnu par les institutions ? L’intérêt de la masse et d’un public amateur nombreux et  enthousiaste donne-t-il à un quidam passionné toute la légitimité d’un artiste ? Ou encore, un artiste en est-il reconnu dès qu’il est « imposé » au public par ses connexions ou les professionnels ?

Rick Panegy

Voir les photographies de Vivian Maier sur le site consacré à l’artiste.

 

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
0%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »