Dernier article du site
 
[Spectacles] [Danse – Critique] To Come (Extended) / Mette Ingvartsen
[Film - Critique] Gérontophilia de Bruce LaBruce
Previous
RANDOM
[Film - Critique] La rivière sans retour d'Otto Preminger
Next
Cinema

[Film – Critique] Jumanji de Joe Johnston

by Philip Pick20 août 2014
LA CRITIQUE

[col2]

 1996

JUMANJI

de Joe Johnston

[/col2]

[col2]

Adrénaline, rires, aventures, épreuves et sursauts ! Un cocktail idéal… Et une bonne petite madeleine de Proust pour toute personne ayant eu entre 5 et 12 ans en 1996…

Étiqueté « pour enfants », et mêlant habilement les nombreux effets spéciaux, numériques ou plus artisanaux, Jumanji réussit toutefois à conserver une quasi-anthenticité, par laquelle nait miraculeusement et instantanément un sentiment de plaisir d’enfant, décuplé par un Robin Williams énergique et euphorique !

Le film a bien, par moments, des allures de succession de sketches, entrainant alors une certaine lassitude, par répétition. Mais en réalité, à la manière de matriochkas, les scènes se succèdent selon le même mode de fonctionnement tout en répondant en même temps au principe d’amplification, de telle sorte que le tout ressemble à une immense coda interminable, une catastrophe inarrêtable, un tourbillon vertigineux.

Traité sous l’angle aventuro-comique, Jumanji a pourtant, en sous-texte et en permanence, le drame et le désastre en équilibre. Il aurait pu être un formidable film-catastrophe.

Le jeu que trouvent les enfants (tiens, Kirsten Dunst toute jeune), leur faisant vivre les aventures dans la réalité, est le miroir du fantasme prépubère commun, et dans lequel tout adulte se replonge avec délectation en regardant Jumanji : oser la conception d’une rupture de la frontière entre réalité et imaginaire. En cela, Jumanji, au même titre que Legend, Les goonies, Dark Crystal, ou Les Gremlins par exemple, est un film culte incontournable.

Rick Panegy

[/col2]

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
0%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »