Dernier article du site
 
[Spectacles] [Théâtre – Critique] Je suis un pays / Vincent Macaigne
[Danse - Critique] Two Cigarettes in the Dark de Pina Bausch
Previous
RANDOM
#Humeur 8 : Nos 22 raisons d'aller à l'Opéra de Paris en 2014/2015
Next
#Humeur/Opinion

#Humeur 7 : 15 raisons d’aller au Théâtre du Châtelet en 2014/2015

by Philip Pick9 septembre 2014
Let's sing and dance !

La saison 2014/2015 est ouverte ! C’est l’heure des choix ? Faut bien… Alors, franchement, comment NE PAS mettre un pied (ou deux) cette année au Théâtre du Châtelet ? On vous aide, si vous n’étiez pas encore convaincu, à vous décider à aller au Châtelet cette année. Et c’est notre avis, donc forcément, le bon !

1/ JLC

C’est la neuvième saison de Jean-Luc Choplin à la direction du Châtelet et, franchement, plus ça va, mieux ça va ! Chaque nouvelle saison réserve son lot de plaisirs, mêlant le populaire à une ambition de qualité ! Grâce à lui, le Châtelet, c’est le lieu incontournable parisien des créations et des productions de comédies musicales et de spectacles musicaux ! Et ba si !

2/ OUAH

D’abord le Théâtre du Châtelet, c’est beau dedans aussi ! C’est Haussmann qui l’a demandé -c’est pas n’importe qui quand même- et il y avait même l’impératrice -épouse de Napoléon 3- à l’inauguration, alors ! Donc on a bien le droit, et vous avec, de s’imaginer qu’on est important en mettant les pieds dans le théâtre. (Bon l’année dernière, il parait qu’on y a croisé aussi Shy’m)

3/ OMNIVORE

Non, non, vous ne pourrez pas rejeter en bloc la programmation du Châtelet ! Ici, il y a de tout : les comédies musicales (spécialité chatelesque), les spectacles musicaux, les spectacles de danse, des one (wo)man shows, des concerts classiques, du jazz ! On va de Pina Bausch à Florence Foresti en passant par Gilberto Gil… Franchement, vous n’avez pas le droit de ne pas trouver de quoi vous convenir si vous avez peur d’oser découvrir !

4/ GARNIER A CHATELET

Pour la troisième année consécutive, Benjamin Millepied HIMSELF propose les compositions chorégraphiées de son L.A.Dance Project : une pièce du prochain Directeur du Ballet de l’Opéra de Paris (Gems 2), une autre de Roy Assaf et une création mondiale, nous annonce-t-on ! Let’s dance !

5/ AXIOME

L’immense William Forsythe (à l’honneur du Festival d’Automne) est au Châtelet avec son spectacle Limb’s Theorem : le flou des limbes dessinées par des axiomes dansés de toute merveille ! Immanquable !

6/ ENFANCE HONORÉE

Pour la cinquième saison d’affilée, le Châtelet propose  les Concertôt et les Concertea, à 11h et 17h : des petits concerts (classiques), de Babar à Bizet ou de Vivaldi au Gospel. Ca dure une heure, en gros, et c’est accessible aux enfants et aux familles. Et c’est souvent très sympathique !

7/ MOZART OPERA ROCK

Il Re Pastore du jeune Mozart en version « on ose » : c’est une nouvelle production du Châtelet, encore ! Et pour donner à ce sérieux Roi Berger un air de vent frais, c’est Nicolas Buffe qui se colle à la mise en scène et à la scénographie. On s’attend à tout. Tenez vous prêt, l’audace est prévue!

8/ PLUIE SUR LA VILLE

Les parapluies de Cherbourg en version symphonique, par l’Orchestre National d’Ile de France dirigé par Michel Legrand HIMSELF est mis en espace par Vincent Vittoz. La sublime musique de Michel Legrand est à (re-re-re-re)découvrir avec les voix de Vincent Niclo (mouai…) et de Nathalie Dessay et des décors de Sempé.

Legrand-Niclo-Dessay-Sempé, voilà de quoi séduire beaucoup de monde et le plus large public possible, même si nous, on l’avoue, Niclo, ça nous branche moyen. Mais on a confiance (ou on espère) parce que, de toutes façons, il EST INTERDIT de rater Les Parapluies de Cherbourg… Ce sera forcément bien^^ (De toute évidence, si ça ne l’est pas, on nous entendra).

Et puis, forcément, derrière, il y a l’ombre de Jacques Demy : Les Parapluies de Cherbourg, c’est la musique de Legrand et la mise en scène fabuleuse de Demy, comme les deux faces d’une pièce de monnaie, indissociables. Avec un peu de chance, ça vous donnera envie de revoir le chef d’œuvre esthético-dramatique du maître !

9/ PLUIE SUR LA VILLE AGAIN

L’équipe qui avait offert un très bon My Fair Lady au Châtelet en 2010/2011 revient dans une nouvelle production de taille :  le film de Gene Kelly Singin’ in the rain a été maintes fois monté en spectacle, c’est au tour du Châtelet ! La comédie musicale sera, on croise les doigts, un superbe moment de plaisir, menée par Robert Carsen HIMSELF !

10/ UN PARISIEN A BROADWAY

Événement ! Non non, on n’exagère pas : Le  Théâtre du Châtelet PRODUIT une comédie musicale -et pas n’importe laquelle- et la présente en première mondiale à Paris ET L’EXPORTE A BROADWAY ! Un Américain à Paris de Vincente Minelli est donc adapté à Paris, en création mondiale, avant de filer outre-atlantique (pour la première fois au châtelet, ça se passe dans ce sens là) ! George Gershwin enflammera Paris de Novembre à Janvier, dans une mise en scène de l’ex-danseur étoile du New-York City Ballet Christopher Wheeldon, qui signe aussi les chorégraphies !

On peut vous donner un ordre ? Ne louper pas ça !

11/ DU CINÉMA RESSUSCITÉ

Figurez-vous que trois Murnau seront projetés (Faust, Nosferatu et L’Aurore !) et que c’est Monsieur-Châtelet-Toujours-de-Bonne-Humeur-Jean-François-Zygel qui accompagne les films au piano.

Et surtout -SURTOUT- pour la première fois, vous aurez le droit à la projection de L’Inhumaine de Marcel L’Herbier dans sa version restaurée, accompagnée live par l’Octuor de Paris (la musique retrouvée de Darius Milhaud). Oui, môssieur !

12/ MAI FLEURI

On peut vous donner encore un ordre ? Non ? On le fait quand même, vous ne le regretterez pas, foi de Rick et Pick ! En mai, filez voir le spectacle Nelken de Pina Bausch et du Tanztheater Wuppertal ! Vous aimez le théâtre, vous aimez la danse, vous aimez l’humour et l’ironie, vous aimez la mélancolie ? C’est tout bon. Vous aimez les œillets ? PARFAIT, il y en aura partout sur la scène !

13/ CLASSE

A l’entracte, vous pourrez toujours aller boire une coupe de champagne au Foyer Nijinski ou au Grand Foyer, même si le spectacle vous déplait ! Au pire, restez pendant toute la seconde partie en attendant votre ami(e). (Et forcément profiter de la vue sur la Seine, le copain Théâtre de la Ville en face, et en se penchant un peu, la Conciergerie de l’autre côté du fleuve!) Et si vous projetez une grande fête en 2014/2015 (genre mariage ou anniversaire de pas commun, vous n’avez qu’à privatiser un des salons !)

14/ BOURSES PLEINES

Oui, c’est vrai que c’est pas donné-donné le Châtelet… MAIS… Si vous avez les moyens, foncez dans l’orchestre ou en Corbeille Face, bien sûr !! Sinon, on vous assure, selon le spectacle, vous serez très bien tout là haut, en amphithéâtre bas (mais au premier rang, hein ! Vous pourrez même vous reposez en vous appuyant à la rambarde). Et puis, sinon il y a la carte Duo, (et avec elle, moins 5% supplémentaire si vous achetez avant octobre), des prix pour les jeunes…

15/ GIGI

Gilberto Gil débarque au Châtelet POUR 1 SOIR  ! oui, un seul ! L’ancien ministre de la culture brésilien (mais si ! pendant 5 ans même) offrira un concert acoustique. Du jazz, du jazz, du jazz !

*****

Voila, C’est ÉVIDEMMENT totalement subjectif ! Parce que d’autres vous auraient parlé des Étés de la danse, du Petit Prince, de Florence Foresti ou de Muriel Robin, du café Zimmer où débattre des spectacles à la sortie, ou de l’accordéon du culte Richard Galliano le 15 décembre, ou encore de l’association improbable de deux artistes respirant la sobriété, Jean-Louis Aubert et Michel Houellebecq, à l’heure de l’apéro le 12 octobre.

Rick Panegy (Et non non, ce n’est pas un billet sponsorisé ! juste qu’on aime, c’est tout… )

 

 

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
0%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »