Dernier article du site
 
[Festival d'Avignon] Spectacle / Histoire(s) du théâtre (II) – Faustin Linyekula
[Opéra - Critique] Le Barbier de Séville - Rossini / Michieletto
Previous
RANDOM
[Théâtre - Critique] Les Nègres de Jean Genet par Bob Wilson
Next

[Première écoute – Critique] – Alt-J passe haut la main la redoutable épreuve du second album

Musique
LA CRITIQUE

Plus complexe et pour autant sûrement plus accessible, Alt-J propose avec This is all yours une musique plus profonde sur laquelle se posent des harmonies vocales plus matures et mieux exploitées. Aucun morceau ne ressemble à un autre. Un voyage sensuel, fantastique et planant avec un groupe qui atteint des sommets en seulement deux albums.

Le ton est donné avec Intro, un morceau réalisé uniquement à partir de voix superposées. Ces voix – celle si particulière de Joe Newman, mais aussi celles des chœurs – deviennent dans certains titres des instruments de musique complémentaires amenant plus de rondeur à ce deuxième opus.

Les “ballades” sont plus présentes que sur An awesome wave, leur premier album. Certains regretteront donc la disparition des morceaux plus électro/rock. Pas moi ! Sur des rythmes plus posés, le côté nasillard de la voix de Joe Newman (trop présent dans le premier album) s’estompe au profit de sa profondeur et de sa sensualité.

Impossible de ne pas se réjouir aussi de la teinte de blues donnée à certains morceaux comme Left Hand Free (le premier single issu de l’album) mais surtout  le magnifique, sexually appealing et presque bestial Every other freckle (décliné en deux clips, un pour ceux et celles qui aiment les filles et un pour ceux et celles qui ont choisi l’autre camp). Jusqu’ici, mon coup de coeur.

Vite, vite ! Une deuxième écoute !

Hannah Graam

 

Et vous, vous en avez pensé quoi ?
perso j'ai dé-tes-té !
0%
mouai, bof, ça m'a pas chamboulé!
0%
C'était plutôt pâs mal !
0%
J'ai a-do-ré !
100%

Laisser un commentaire

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »