Dernier article du site
 
[Spectacles] [Danse – Critique] To Come (Extended) / Mette Ingvartsen
[Cinéma- Critique] La Montagne Sacrée d'Alejandro Jodorowski
Previous
RANDOM
[Comédie Musicale - Critique] Singin in the Rain - Robert Carsen
Next
Musique

[Musique – Critique] Bjork : Vulnicura

Trauma
by 22 mars 2015
MICRO-CRITIQUE & NOTE
En bref...

Né de sa rupture avec Matthew Barney, le 9ème album de Bjork, Vulnicura, est une pépite de ballades éplorées. Avec un retour à un style plus limpide, plus épuré, entre Homogenic et Vespertine. De la poésie née de la simplicité des mots et des compostions. Un album à ne pas manquer.

Pourquoi "oui" ?

- Black Lake (utilisé pour l'Expo-Retro Bjork au Moma - 2015) 10 minutes dans les limbes, trois mois après la rupture : poème éperdu, pauses de cordes étirées, beats électros soudains (des décharges émotionnelles). Le bijou de l'album!
- Stonemilker, nouveau Pagan Poetry, bercé de questionnements amoureux, refrain en forme de rengaine faite de strings douloureux. Cycle de phrases musicales douce-amères. Sublime.
- Des arrangements parfaits.
- La collaboration fidèle d'Antony Hegarty, cameo de luxe
- Les dissonances tout en arythmie de Mouth Mantra

Pourquoi "non" ?

- Plaintif, n'y cherchez pas le moyen de vous remonter le moral !

Verdict...
NOTES
Rick Panegy
Philip Pick
NOTES
You have rated this
Ecoutez

 

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
100%
Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »