Dernier article du site
 
[Spectacles] [Danse – Critique] To Come (Extended) / Mette Ingvartsen
[Musique - Critique] Marilyn Manson - The Pale Emperor
Previous
RANDOM
[Danse - Critique] Lied Ballet de Thomas Lebrun
Next
Musique

[PREMIERE ECOUTE – CRITIQUE] – Tobias Jesso Jr. : Goon

Beatle juice
by 12 avril 2015
Verdict...
NOTES
Hannah Graam
NOTES
You have rated this
LA CRITIQUE

Les ballades de John Lennon ou d’Elton John vous manquent ? Ruez-vous sur l’album Goon de Tobias Jesso Jr. !

A tout juste 30 ans, ce jeune canadien comblera le manque qui vous habite depuis la disparition de John et la dernière chanson émouvante (sans tomber dans la sensiblerie) d’Elton.

Avec seulement 3 ans de piano au compteur, Tobias vous emmène dans une douce balade musicale sur la trace de ses aînés, sans ne serait-ce que pencher vers la pâle copie.

C’est le titre Hollywood qui a révélé Tobias Jesso Jr. à la scène indie en novembre 2014.

Les fées qui se sont penchées sur son berceau musical ? Ariel Rechtshaid (producteur entre autres de certains albums de Vampire Weekend ou Cass McCombs) et Patrick Carney de The Black Keys, qui l’ont aidé à finaliser son album Goon, sorti en mars 2015.

Mon titre coup de coeur jusqu’ici : Can we still be friends. Impossible d’en trouver une version potable sur le web, je vous laisse donc déguster le très bon : How could you babe et partir à la découverte de l’album Goon, qui est, de bout en bout, un régal.

A bon entendeur,

Hannah Graam 

Vous êtes d'accord avec nous ?
N'importe quoi !
0%
Pas franchement d'accord
0%
D'accord avec vous !
0%
Absoluuuumeeent!
0%
Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »