Dernier article du site
 
[Spectacles] Spectacle / Elephant Man – David Bobée
[Théâtre - Critique] Five Easy Pieces de Milo Rau
Previous
RANDOM
[Théâtre - Critique] Pièces Courtes 1-9 de Maxime Kurvers
Next

[Cirque – En bref] Tu d’Olivier Meyrou

Maïeutique
Spectacles
Verdict...
NOTES
Rick Panegy
NOTES
You have rated this
En bref / Maïeutique
Olivier Meyrou continue de sonder l’intime comme moteur de sa création artistique. Cette fois, il se penche sur l’histoire de Matias Pilet, acrobate qui, à travers le spectacle « Tu« , réexplore sa propre naissance. Celle qui l’a vu vivre le deuil en même temps que son arrivée au monde : sa sœur jumelle est décédée à la naissance. « Tu » est alors l’occasion d’un dialogue entre le jeune homme et sa mère, sa propre sœur, et lui-même. Un moyen d’explorer la culpabilité, la colère, la honte, la mélancolie, l’émancipation. Par la pratique de l’acrobatie, et par une scénographie plastique et élégante mêlant vidéos et bande-son de la mère de l’artiste, le spectacle est aussi spectaculaire qu’émouvant, par l’indéniable sincérité du jeune acrobate. Surtout, en permanence, le papier vole, se déchire, comme un cocon à percer, comme un placenta qui se récrée, pour une nouvelle naissance, comme un papier vierge sur lequel Matias Pilet s’apprête à réécrire son histoire… On pense à Phia Ménard, tant la matière est le médium de l’intime, même si le travail de l’auteure de « Vortex » est plus viscéral en même temps qu’il est plus approfondi, peut-être parce Phia Ménard met en scène ses propres vies… Celui d’Olivier Meyrou est moins abouti ou distancié. Dans « Tu », le trait est parfois souligné, le symbole est souvent appuyé. Mais la sensibilité de ce retour in utero donne tout crédit à ce spectacle d’acrobatie à la dramaturgie approfondie et appliquée. Dans « Tu« , on assiste à une volonté de corriger les faux pas d’une vie abîmée à la source. Chaque instant de la performance est guidé chaque instant de la performance par cette nécessité de renouer les origines au présent. L’interprétation de Matias Pilet est pleine d’une introspection saisissante. En somme, la recherche de l’origine du Soi donne à « Tu » les contours d’un parcours intime aux résonances philanthropes et psychanalytiques.

Article publié à l’origine sur  iogazette.fr dans sa version « brève »

Rick Panegy

Et vous, vous en avez pensé quoi ?
perso j'ai dé-tes-té !
0%
mouai, bof, ça m'a pas chamboulé!
0%
C'était plutôt pâs mal !
0%
J'ai a-do-ré !
0%
Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »