ludwig_louarn_0

[Festival d’Avignon 2016 – Critique] Ludwig, un roi sur la lune de Madeleine Louarn

[alert variation= »alert-info »] / EN BREF / Madeleine Louarn transcende encore une fois les limites du handicap, les écueils d’une attitude qui consisterait à ne jamais explorer plus loin que les limites supposées pour des personnes handicapées. Dans Ludwig, un roi sur la lune sa troupe de l’Atelier Catalyse investit totalement l’intrigue poétique et existentielle, écrite d’après les carnets du roi Louis de Bavière, pour livrer une performance entre rêverie, univers fantasmé et poème lyrique, sans en ignorer la trame historique. La mise en scène est rythmée, laissant toutefois la place à des instants musicaux live ou des espaces d’intimités. A voir ![/alert]

« Certains tableaux sont d’une beauté émouvante : pas cette beauté de l’éclat, qui tape dans l’œil et éblouit, mais cette beauté de la grâce, celle qu’inspire la plus pure sincérité dans le jeu, lorsqu’il est sur le fil, fragile, et lorsque autour de lui, pour les acteurs qui paraissent davantage « être » que « faire semblant », le décor devient bien plus que réel, dans sa pourtant très belle humilité. »

[icons icon= »right » color= »#8224e3″ size= »21″]Lire notre critique complète du spectacle sur le site iogazette.fr

Rick Panegy

[icons icon= »info-circled » color= »#dd3333″ size= »16″] Crédits Photos / © Christophe Raynaud de Lage