Dernier article du site
 
[Festival d'Avignon] Spectacle / Phèdre ! – François Gremaud (Racine)
Spectacle / Oreste, Electre - Ivo Van Hove - Comédie Française
Previous
RANDOM
Spectacle / Sous d'autres cieux - Maelle Poesy - Kevin Keiss (d'après Virgile)
Next
affiche_hd
Festival d'Avignon

Festival d’Avignon IN : Notre choix – 15 spectacles à voir

Là voilà, l’édition #73 du « plus grand Festival du spectacle vivant du monde« , comme on dit ! Le Festival d’Avignon a débuté le jeudi 4 juillet. Prêt de 250 représentations, presque 50 000 spectateurs, plus de 115 000 billets sur une vingtaine de jours. Et Olivier Py, toujours aux commandes, pour la 6ème année, pousse encore la programmation vers le politique et l’humanisme. Cette année, en route vers cette Odyséée commune, en « désarmant les solitudes », probablement celles de nous tous…

Pour faire acte de conscience politique, le théâtre n’a qu’à ouvrir ses portes. Même le plus apolitique des théâtres reste encore plus politique que la plupart des déclarations du monde consumériste. Olivier Py.

Pour cette année, une fois n’est pas coutume, on débarque à Avignon sans réel a priori, en ayant survolé le programme, lequel contient bon nombre de noms qu’on ne connait pas… Mais en vrac, qu’est-ce qui donne envie ? (et quelques spectacles qu’on vous conseil derechef de ne pas voir)

—–1—–

/DANSE/ Très impatient de découvrir Autobiography de Wayne McGregor :  la venue du célèbre chorégraphe (résident du Royal Ballet de Londres) est un petit évènement. Ses chorégraphies, sensuelles, sensorielles, mettent le corps au centre : ici on plonge au cœur du propre ADN de l’artiste, sur un rythme électronique où l’abstraction porte le sens de la trace et de la mémoire.

Attente : ♥♥♥♥♥

—–2—–

/THEATRE/ Forcément, le verbe évidemment politique mais sombre et pessimiste de Pascal Rambert, désormais figure internationale et incontournable du théâtre. Dans la cour d’honneur, Béart, Bonnet, Naucziciel, Weber, Podalydes, Nordey ou encore Anne Brochet se donneront la réplique dans Architecture, qui revient sur le destin à la course tragique de notre Europe du 20e siècle. Parfois trop bavard ou lyrique, Rambert a tout de même un style propre indéniable, et un regard sur notre monde tout à fait passionnant. Croisons les doigts.

Attente : ♥♥♥♥♥

—–3—–

/THEATRE/ la découverte de Meng Jinhui qui adapte la Maison de thé de Lao She dans une mise en scène qui s’annonce colossale, avec en point de mire, un regard sur trois périodes de l’Histoire chinoise. Une découverte qui nous attire.

Attente : ♥♥♥♥

—–4—–

/THEATRE-DANSE/ Ordinary People de Jana Svobodova et Wen Hui me parait tout à fait intéressant à voir : trivial, banal, les deux femmes partent à la rencontre de gens ordinaires, et de leur trivialité, lorsque celle-ci fut confrontée au communisme. Babel en mire, ce spectacle mêlera danse, théâtre, musique, dans une mise en scène forcément multiple. Intriguant.

Attente : ♥♥♥♥

—–5—–

/THEATRE – CINEMA/ Le présent qui déborde (Notre odyssée II) de Chrisitane Jatahy, qui clôt son diptyque « Notre Odyssée » débuté en 2008. La dramaturge brésilienne a le vent en poupe et ses mises en scènes, qui mêlent images et théâtre, creuse la porosité entre le spectateur et sa confrontation avec ce qui lui est proposé. D’après Homère. Attendue ! (trop ?)

Attente : ♥♥♥ 

—–6—–

/THEATRE/ On attend aussi le nouveau Kiril Serebrennikov, déjà présent à Avignon plusieurs fois, qui propose avec Outside un retour sur la vie de l’artiste chinois Ren Hang. Forcément politique, ce retour sur le jeune artiste suicidé, qui mettait en avant son désir de liberté dans une société de contrôle, résonnera avec la vie de l’artiste russe, lui-même assigné en résidence.

Attente : ♥♥♥

—–7—–

/DANSE/ Forcément, dans la cour toujours, le Outwitting the Devil d’Akram Khan, dont on attend a priori une proposition jolie et « rassemblante » : la transmission, l’environnement, la mémoire… des thèmes un peu convenus, à voir si le célèbre chorégraphe saura leur donner du corps, une dimension plus politique qu’esthétique.

Attente : ♥♥

 —–8—–

/THEATRE/ Le Maeterlinck de Julie Duclos peut-être, et sa version de Pelleas et Mélisande, avec sobriété et poésie. Maeterlinck, toujours attirant… (D’ailleurs, pourquoi essayer La République des Abeilles de Céline Schaeffer)

Attente : ♥♥

 —–9—–

/THEATRE/ L’amour Vainqueur d’Olivier Py . Le directeur du Festival adapte les frères Grimm, à destination notamment du jeune public, dans un spectacle de couleur et de métaphores, de symboles, aux contours initaitiques.

Attente : ♥♥ (verdict : lire notre avis ici)

—–10—–

/DANSE – THEATRE/ L’an dernier, en 2018, Milo Rau présentait Histoire(s) du Théâtre (1), la reprise. Cette année, la « second volet » de cette « histoire(s) du théaâtre » est confié au chorégraphe Faustin Linyekula, dont on attend une scénograophie inventive et originale. Le chorégraphe congolais reviendra vers son enfance et ses souvenirs, où la dictature et la culture cohabitaient dans l’ambiguité et l’équilibre.

Attente : ♥♥

—–11—–

/THEATRE/ Maelle Poésy revient avec Sous d’autres cieux à Avignon, en adaptant l’Eneide de Virgile, avec l’aide de Kevin Keiss. L’occasion de déformer la lecture de l’épopée, dans une mise en scène probablement plétorique et dense, en axant le regard vers les destinées et les migrations actuelles.

Attente : ♥♥ (Verdict : lire notre avis ici)

—–12—–

/THEATRE/ Pourquoi pas s’essayer au Phèdre ! de François Grémaud, dont on espère le ton décalé assumé bienheureux dans cette tragédie de Racine revisitée. Un seul en scène (Romain Daroles) qui promet une lecture originale du chef d’œuvre.

Attente : ♥♥ (Verdict : lire notre avis ici)

—–13—–

/THEATRE/ La directrice du Théâtre National de Marseille, Macha Makeïeff, qui explore toutes les formes, et s’investit dans tous les domaines de ses créations, propose avec Lewis Versus Alice une plongée dans l’univers personnel de l’auteur britannique. C’est l’occasion d’explorer le trouble, la rêverie, le psychisme, les frontières poreuses entre l’homme et l’œuvre. Pourquoi pas, si Macha Makeïeff se contient. (A voir aussi, son expo à la Maison Jean Vilar « Trouble fête, collections curieuses et choses inquiètes » en lien avec son spectacle)

Attente : ♥

—–14—–

/THEATRE/ Le théâtre inventif et parfois atypique de Rimini Protokol et de Stefan Kaegi, se pose une seconde fois au Festival d’Avignon. Avec eux, nous suivront encore une fois, dans Granma les trombones de la Havane, une aventure d’un quelque part dans le monde, et les reflets politiques et sociaux des situations en confrontation au collectif. Pourquoi pas, jusqu’ici, les Rimini Protokol déçoivent peu…

Attente : ♥

—–15—–

/THEATRE/ Nous l’Europe Banquet des Peuples de Roland Auzet nous perturbe… Son théâtre, surfant sur une approche pluridisciplinaire (musique, percussions accompagnent les créations) est emprunt de pédagogie et de didactisme… Du coup, nous voilà un peu tendu à l’approche de son spectacle sur l’Europe, qu’on imagine porté par la musique et un dynamisme certain mais aussi probablement pesant, entre politique et désir d’histoire collective.

Attente : ♥

Par contre, on a peu d’attente (euphémisme) pour les suivants … Mais bon, vous pouvez vous y risquer, après tout…

Dévotion / Clément Bondu (Verdict : lire notre avis ici)

Point de non retour / Alexandra Badéa

Blanche Neige / Michel Raskine (Verdict : lire notre avis ici)

L’Orestie / Jean-Pierre Vincent

Le Reste vous le connaissez par le cinéma / Daniel Jeanneteau


 

Voila, évidemment on a raison, mais on verra qu’on aura eu tort, comme d’habitude, des attentes nous décevront, des spectacles qu’on attendait pas feront le bon buzz, et on les aura raté… Enfin, la tragédie habituelle estivale.

Bon Festival 2019 !

Rick Panegy

 

 

Et vous, vous en avez pensé quoi ?
perso j'ai dé-tes-té !
0%
mouai, bof, ça m'a pas chamboulé!
0%
C'était plutôt pâs mal !
0%
J'ai a-do-ré !
0%
Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »