Dernier article du site
 
[Spectacles] Spectacle / Abgrung (L’Abîme) – Thomas Ostermeier
Spectacle / Infini - Boris Charmatz
Previous
RANDOM
Spectacle / Panoramix - La Ribot
Next

Spectacle / The Way She Dies – TG Stan, Tiago Rodrigues

Spectacles
Verdict...
NOTES
Stéphane Heliot
NOTES
You have rated this
The Way We Live
Vu au Théâtre de la Bastille - Septembre 2019
Dans le cadre du Festival d'Automne

 » Nous vivons dans la pénombre. Mais de temps en temps il y a un mot, une phrase, un paragraphe, un éclair fugace qui illumine le monde.  »  The way she dies, pièce de Tiago Rodrigues créée en collaboration avec le TG Stan, est le tableau recomposé en histoire de cet instant où Anna Karénine nous offre une telle révélation. Il dépeint les destins banals et parallèles de deux couples, l’un flamand, l’autre portugais, que la passion de la femme pour un autre finit par emporter. Ces histoires s’entrelacent autour de celle d’Anna, à la fois trame de l’aventure dont les personnages revivent les épisodes, et objet même du récit, comme ouvrage de chevet et objet de fascination des protagonistes. C’est à la fois très net et calme, drame sans hystérie sur moquette bleue éclairée par des lampes tamisées, musique en sourdine  – jazz ou piano classique, et vertigineux de mises en abimes et de correspondances : le mari délaissé de chaque couple joue l’amant de l’autre, les langues portugaises, flamandes et françaises s’échangent, les époux se séparent et se regardent se séparer et nous prennent à témoin de leur séparation. On croit saisir à la lumière d’un éclair l’édifice complexe où se mêlent le destin d’Anna Karénine, celui des deux couples, et l’instant où la pièce se joue sous nos yeux. Dans ce jeu de strates les comédiens sont stupéfiants de vérité, tout à la fois pleinement dans leur récit et pleinement avec nous. C’est un essai sur la fidélité à la littérature, sur la traduction d’un texte à travers les langues et les époques, sa vie dans les nôtres.

Stéphane Héliot

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au théâtre de la Bastille du 11 septembre au 6 octobre 2019, avec le Festival d’automne

Et vous, vous en avez pensé quoi ?
perso j'ai dé-tes-té !
0%
mouai, bof, ça m'a pas chamboulé!
0%
C'était plutôt pâs mal !
100%
J'ai a-do-ré !
0%
Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »