[Film – Critique] Dream House de Jim Sheridan: L’horreur c’est le manque d’originalité

[fblike]

Malgré un casting de premier choix le nouveau film de Jim Sheridan (My Left Foot, Au Nom du Père, The Boxer) est un échec sans conteste. Dream House balbutie entre film d’horreur et introspection psychologique, où les twists du scénario déjà à moitié révélés par la bande annonce ne parviennent pas à sauver l’ensemble.Will Atenton (Daniel Craig) quitte son travail et la grande ville pour s’installer dans le Connecticut avec sa femme Libby (Rachel Weisz) et leur deux filles dans la maison de ses rêves. Très vite, Will va découvrir qu’un horrible crime a eu lieu dans la maison: le père de famille aurait assassiné sa femme et ses deux filles…

La première partie du film peine à maintenir le suspens autour de l’identité du tueur tant il est évident qu’il s’agit de Daniel Craig lui-même. Le twist est donc sans surprise lorsqu’enfin on nous révèle que les visions de Will (sa femme et ses filles) ne sont que le fruit de ses troubles psychologiques et amnésiques qui n’est pas sans rappeler le Shutter Island de Martin Scorsese, sans la finesse. Sauf qu’ici, reprendre un axe déjà trop utilisé au cinéma ces dix dernières années ne suffisait pas. Les scénaristes n’ont pas eu peur du ridicule en faisant des visions de Daniel Craig des fantômes qui vont l’aider à prouver son innocence. Car c’est en fait (attention spoiler!) le mari de Naomi Watts le véritable coupable…

Il semble que Jim Sheridan soit bien conscient que ce film entache sa filmographie jusqu’ici rarement décevante. Le réalisateur refuse d’en faire la promotion et ne souhaite plus être associé au film. Une  première demande officielle, déjà rejetée, a été faite à la Directors Guild Of America. D’après lui, les producteurs ont lourdement modifier le film au moment du montage. Une nouvelle demande du réalisateur est en cours.

Philip Pick

Bande annonce de Dream House (2011) de Jim Sheridan

[youtube width=”600″ height=”365″ video_id=”9zSRP09LqMc”]

2 thoughts on “[Film – Critique] Dream House de Jim Sheridan: L’horreur c’est le manque d’originalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *